Changeons notre comportement, économisons

Changeons notre comportement pour nos finances et pour la planète. Aujourd'hui, on commence à se rendre compte que l'énergie est chère et qu'il faut économiser. Le prix de l'essence de nos voitures est frappant et visible à la pompe ainsi que la facture du fioul domestique. Nous dirons que la consommation d'électricité est plus sournoise.

L’économie de partage peut-elle incarner un espoir pour l’environment?

Au cours des dernières années, Internet a révolutionné nos pratiques de consommation et notre rapport aux biens matériels. Les exemples sont nombreux: Blablacar, Airbnb, Le bon coin, Couchsurfing, Uber, et tant d’autres. Ces nouvelles plateformes bousculent l’économie conventionnelle et provoquent l’engouement parmi les médias, les acteurs politiques et les entreprises. La consommation collaborative, en optimisant l’usage des biens et des services que nous produisons laisse envisager un avenir prometteur pour notre environnement. Cependant, le gain environnemental est-il toujours au rendez vous? Notre site révèle les enjeux et les opportunités de cette nouvelle économie.

Les économies d'énergie

Crédit photo : ecoservices.fr

Nous remarquons toutefois que l'énergie consommée et le coût énergétique global d'une maison peut être très important. La consommation due aux appareils domestiques électriques est importante. La rationalisation de la consommation est indispensable. Considérons, que la première économie d'énergie est celle que l'on ne consomme pas. L'habitant d'une maison va donc chercher, tout simplement à réduire au maximun sa consommation d'énergie finale. L'utilisateur va éteindre les lumières, limiter les mises en veille, ne pas placer le frigo à côté du four. Vous pouvez acheter des produits à économie d'énergie qui vont considérablement diminuer votre facture.

Cette orientation du consommateur vers un engagement financier et citoyen peut sembler paradoxal dans une période où la "mondialisation" est synonyme de précarité des situations familiales… Mais au delà de l’effet solvabilisateur du "prêt à 0%", la propriété d’un logement individuel apparaît comme une clef de sécurisation et de pérennisation de la structure familiale. Le maintien de la demande de maisons individuelles avec utilisation d'énergies renouvelables est acquis à moyen terme, ce qui n’empêchera pas les soubresauts conjoncturels locaux . Pour l'heure, les panneaux photovoltaiques, la pompe à chaleur et le poele à bois emportent largement les préférences des ménages français. Il est à parier que de telles innovations seront prochainement intégrées dans le bâti et que toutes les constructions nouvelles seront des maisons à énergie positive, c'est-à-dire capable de produire davantage d'énergie qu'elles en consomment.

 



A propos de ce site

Maisonpositive.com est édité par le Groupe Renouvelable.com, réseau de sites internet traitant de l'énergie et de l'écologie.